1. (BERNADETTE) VOUS


Bernadette nettoie des patates et les met dans
l'eau pour les cuire. Plouf.


C'est la fin d'après midi. Une fin d'après midi
très ensoleillée. C'est l'hiver. L'été a été
pourri mais l'hiver est très ensoleillé. Vous
êtes quelque part dans le Centre Bretagne.
N'importe où. Les lieux où se trouver dans le
Centre Bretagne sont infinis. Vous êtes dans
l'infini du Centre Bretagne et vous vous
apprêtez à vous rendre chez nous. Pour venir
jusque chez nous le plus simple c'est de pren-
dre une caisse. Vous montez dans la caisse qui
se trouve là sous votre main avec l'humeur qui
s'est glissée là sous votre peau. Et vous chan-
tez dans la caisse. Un peu faux mais vous chan-
tez votre humeur tout le long de la route bor-
dée d'arbres, de fils électriques et de champs.
En chantant zigzaguant votre humeur se rem-
plie doucement d'arbres vous donnant la
preuve que malgré les destructions de talus et



13





les coupes rases, il y a encore bien plus d'ar-
bres que de gens. Vous trouvez que c'est tant
mieux. Sous votre peau les arbres oscillent
joyeusement. Au loin les évaporations de
flotte au dessus des prairies, dans les arbres et
sur les plaines vous mettent dans une telle
excitation que les arbres sous votre peau
s'éprennent d'une danse violente. Vous sen-
tez leurs racines s'agripper à vos nerfs. Vous
ouvrez machinalement la vitre afin de calmer
la transe. L'air est frais. Vos poumons se rem-
plissent à leur guise. Vous aimeriez vous éva-
porer à votre tour et flotter au dessus des
plaines, des taillis, des troupeaux. Sur votre
droite, la Quenouille à Madame aux feuillus
généreux et aux immenses sapins s'ouvre
impudiquement sur le lac de Guerlédan.
Votre humeur, votre regard et vos mains se
font happer par ce monstre électrique avec
des arbres et des ruines sous la nappe d'eau.
Plouf. Par la vitre de votre caisse, on vous voit
vous évaporer de la tête aux pieds dans ce pay-
sage immense et complexe. Votre corps
s'éparpille puis se cristallise au dessus des
plaines, des taillis, des troupeaux. Votre
caisse va seule, sans sortie de route, épousant
magnifiquement chaque virage. Votre chanson


14









accueil

catalogue

nouveautés

facebookactus

les auteurs

commandes

contact

liens