0 - CONSIGNES PRELIMINAIRES

Vous apporterez votre déjeuner. Il faudra
apprendre à manger seule mais vous devrez
savoir manger avec les autres. Parler avec les
autres. Pas trop fort. Pas trop vite. Vous
intéresser à la vie des autres, savoir donner
l’impression de vous y intéresser. Vous sou-
venir des prénoms quand personne ne saura
vous appeler par le vôtre. Ne pas dire un
mot, vous manger les mains. Vous pourrez
soutenir le regard des gens en place ? Vous
les direz compétents. Vous les applaudirez
yeux fermés. Si l’on vous demande quelque
chose vous irez le chercher. Si l’on vous
tapote sur la tête vous sourirez. Si l’on vous
tapote ailleurs pensez que ces mains signent
des papiers plus importants que vous. Si
vous savez faire quelque chose, il faudra
oublier. Si vous vous croyez douée, n’y
pensez plus. Vous ne vous en rappellerez
bientôt plus mais vous pourrez manger.
Vous aurez à manger et ce manger vaut bien
que vous oubliiez qui vous étiez. Vous
oublierez.

17





1 – DANS CETTE AGREABLE ATTENTE,

Ce matin dans l’ascenseur j’avais encore de
la pluie sur mon col. Elle a séché dès l’en-
trée, ils mettent le chauffage central et on a
pas le choix dans son pull-cravate. J’avais
une pile de profils comme on dit sur mon
bureau, une pile de visages écrasés les uns
dans les autres qui attendaient. Ils s’étaient
tous appliqués, ils en ont tous tellement
besoin. Mais on le voit sur leur photogra-
phie parfois que ça fait longtemps, qu’ils
n’attendent plus que pour la forme. Je me
suis assis sur mon grand fauteuil en cuir qui
tourne à 360°, j’ai tourné à 360°. J’ai feuil-
leté, avec mon pouce à toute vitesse ça fai-
sait comme un seul visage tordu et laid,
plein d’espoir. Je me suis arrêté sur un, sans
lire. Je suis parti juste sur un visage. Je t’ai
choisie. Myriam.






19









accueil

catalogue

nouveautés

facebookactus

les auteurs

commandes

contact

liens