I - PRELUDE




Noir.
Bourdonnement d’abeilles.
Voix off :

Voix de Haïk :
« A quoi bon ?  Je ne veux pas me rappeler
ce jour noir, et je ne veux pas qu’on me le
 rappelle.»

La voix de Haïk devient plus lointaine,
mais poursuit son monologue.

Voix de Salomé :
Ma mère m’a dit : « Je te raconterai un jour. »

Voix d’Ozgur :
Mon oncle m’a dit : « Ne va pas par là, je te
 le dis, ne va pas par là. »

Dans un filet de lumière qui le fait apparaître
lentement, un homme en tenue d’apiculteur
s’occupe d’une ruche.





13

 





Voix de Salomé :
J’ai dit à ma mère : Me raconter ? Pourquoi -
quoi me raconter ? Je veux comprendre,
moi.

Voix d’Ozgur :
J’ai demandé à mon oncle : dans cette mai-
son, qu’est-ce qu’il y a dans cette maison ?

La lumière replonge l’apiculteur dans la
nuit.

La voix de Haïk revient au premier plan.

Voix de Haïk :
« Je préfère mourir plutôt que de raconter
plus longtemps ce jour noir. »

Le faisceau d’une lampe de poche balaye le
désordre qui encombre un grenier.







14










accueil

catalogue

nouveautés

facebookactus

les auteurs

commandes

contact

liens