I


MINISTRE D'ETAT 1  :

Tu n’es pas une princesse
Non
Tu nais trainée
Tu n’es qu’une trainée
Une salope qui mérite le fouet
Pour qui te prends-tu princesse
Pourquoi poses-tu sur mon torse
Mon épée
Mon être tout entier
Ton regard de catin
De salope victimaire
De victime éternelle
La pauvre petite qui ne désirait pas venir au
monde
Ta vie est comme l’instant
Où tu as jailli des entrailles de ta pauvre mère
Morceau de chair écarlate
Semblable au reste de l’humanité
Qui se mit à crier
Et ne cessa plus depuis de brailler
De se plaindre
De geindre






19

Eternelle victime qui se promène
Innocemment dira-t-elle
Dans la forêt sexuelle
Tous ces arbres noirs qui cachent la lumière
Dans laquelle elle pénètre volontiers puis
s’enfonce pour disparaitre
En espérant que son violeur
Son guetteur
Surgisse
Son violeur chéri
Celui qui la fera se sentir exister
Se sentir femme
Petite femme
Petit bout de chair meurtrie
Le trou de ton nombril me fait horreur prin-
cesse
Demoiselle
Petite demoiselle
Le trou de ton nombril me fait vomir
Il rappelle sans cesse d’où tu proviens
Et ce cordon arraché
Ce cordon coupé qui ne demande qu’à être
recousu
Je sais que tu veux retourner à l’intérieur
Dans le trou
Ce manque
Petite fille
Qui te fait tremper ta culotte
Petite femme
Ce trou dans lequel tu voudrais à nouveau t’en-
fouir
Comme le rat fuit dans les égouts
Voilà la vérité

20









accueil

catalogue

nouveautés

facebookactus

les auteurs

commandes

contact

liens