image chantier navalChantier naval
Extrait de Presse


La langue est là qui ne peut être mise de côté, c'est d'abord elle qu'on voit, qu'on entend, il faut s'y frayer un chemin avant que l'histoire se dessine comme dans ces jeux d'enfant où on relie des points pour faire apparaître une forme. Sa langue est là, déconstruite ou fluide, répétitive, décalée, opaque parfois, puis tout à coup très claire, une langue comme l'eau d'une rivière qui tantôt roule limpide sur les cailloux, tantôt sombre et cache des tourbillons.
Françoise Du Chaxel
(Carnets d'ANETH).

couverture Bois sacré
Jean-Paul Quéinnec
CHANTIER NAVAL
Préface de Antoine Caubet
128 pages, 13 euros
ISBN 978-2-916834-18-4

Long poème dramatique, l'écriture de Jean-Paul Queinnec n'existe qu'en attente des voix qui vont dire, raconter, chanter, éructer ces mots, longs passages enivrants qui font exister les personnages dans le dire des désirs et des peurs bien plus que par leur psychologie ou leur condition sociale sur lesquelles on ne s'arrête pas. L'écriture de Jean-Paul Queinnec dessine ce mouvement vers le très large, les nuées, et en retour éclaire le petit, la vie minuscule qui bat. 

LIRE UN EXTRAIT








accueil

catalogue

nouveautés

actualités

les auteurs

commandes

contact

liens